Lahellec Yvon

 

Hier mardi, un groupe de randonneuses a pique-niqué au Rocher des Fées à ANCE (64). Je leur conseille la lecture de l'ouvrage d'Isaure Gratacos : Fées et Gestes. Femmes pyrénéennes : un statut social exceptionnel en Europe (Privat 1987



Yvon Lahellec nous gratifie de cette recommandation de lecture.

Usons de ses conseils et encore merci à lui de nous transmettre ses expériences.

 

Sans doute, beaucoup d'entre nous ont gravi le Montaigu ou bien ont réalisé des circuits ou boucles dans ses environs, en particulier à partir de la station de Hautacam. Toutefois, il nous reste beaucoup à apprendre pour mieux appréhender cet espace de moyenne montagne riche de son passé minier, de ses ressources hydrauliques,  de son pastoralisme qui a subi une profonde mutation au siècle dernier et de sa plus récente vocation touristique. 

L'ouvrage de Alain Cazenave-Piarrot et Gilbert Peyrot (mai 2021) aux Editions Loubatières  vous permettra d'approfondir votre connaissance de cet espace d'altitude sur le plan de son histoire, de sa géomorphologie, de ses légendes, de ses mutations historiques, à la fois par la qualité de ses textes explicatifs que par l'abondance de son iconographie, la richesse de sa bibliographie et son très précis glossaire. 

Il vous proposera aussi onze itinéraires originaux permettant de parcourir les estives qui entourent  le Montaigu et qui sont réparties entre cinq vics: vic de Castelloubon, vic des Angles, vic de Dabant Aygue, vic  d'Adour Ouest, vic du Bénaquès.

Y.L.







Le HRP conté par Jean CAZABAN

Invité par Rando Réso Pyrénéen jeudi 19 février 2023, salle Nelson PAILLOU à PAU Jean Cazaban a raconté, à une soixantaine d’amoureux de la montagne, sa traversée des Pyrénées par la Haute Route Pyrénéenne (HRP).

Pendant deux heures, le public, porté par un montagnard passionné, a pu faire route d’Hendaye à Banyuls en passant par les chemins de hautes altitudes et les lignes de crêtes.

Le score de ce périple d’un mois totalise 756 kms,44015 m de dénivelé soit en moyenne par jour : 8 h de marche et 1500 m de dénivelé.

Jean Cazaban nous a transporté dans son aventure en nous livrant ses émotions. Celles qui naissent en contemplant un ciel étoilé, en apercevant des marmottes espiègles ou un arbre tortueux à flanc de falaise qui lutte pour résister à la gravité.

En Pyrénéiste accompli, il nous a fait gravir quelques sommets. Il nous a fait partager ses rencontres et sentir la joie qu’il a eu à réaliser son objectif.

Le public conquis et intéressé a pu poser de nombreuses questions et apprécier la riche collection de photos qui accompagnait l’exposé.